Vendredi 24 novembre avait lieu notre Transformer Friday #7 intitulé « Comment bousculer l’héritage culturel d’une grande entreprise ? » animé par trois intervenants d’envergure : Jean-Christophe Buvat (Directeur de la Transformation de la Française Des Jeux), Isabelle Lamothe (DG de ManpowerGroup Solutions et auteure de « L’Éternité En Héritage : Enquête sur les secrets de la résilience des organisations ») et Philipp Schmidt (Chief Transformation Officer de Prisma Media). Ces derniers sont venus témoigner de leurs expériences autour de Lara Pawlicz (CEO de 2Spark) et ont eu l’opportunité de répondre à plusieurs questions clés sur la thématique de la transformation des entreprises.

  • A quelle(s) transformations(s) êtes-vous confronté au sein de votre entreprise ?
  • Quels sont les Key Success Factors de cette/ces transformation(s) ?
  • Quelles sont les conditions pour que votre entreprise perdure ?

Les transformations majeures rencontrées par Prisma Media et la Française des Jeux : 

Philipp Schmidt a ouvert la cession de ce Transformer Friday en expliquant que chez Prisma Media, la transformation avait démarré il y a déjà 8 ans lorsque Prisma Presse était devenu Prisma Media. Le principal but de cette opération était de devancer les attentes des clients/lecteurs et d’acter un changement majeur dans la stratégie du groupe. Il y avait en fait plusieurs transformations en « une » : une transformation business et une transformation digitale (cette dernière étant avant tout d’ordre culturel). La montée des GAFA (Google/Apple/Facebook/Amazon) a bouleversé le panorama des médias et chaque groupe a alors subi de plein fouet cette digitalisation des contenus. Philipp Schmidt a insisté sur l’importance de l’expression VUCA (« Volatility », « Uncertainty », « Complexity » et « Ambiguity ») afin de bien mettre en avant la rapidité de cette vague de transformation. Selon lui, la vélocité est ce qui caractérise le plus la transformation que les entreprises vivent actuellement.  

La Française des Jeux a commencé sa transformation dès 2008. C’était à l’époque la fin d’un monopole pour l’entreprise et il était urgent de travailler sur de nouvelles offres pour les clients (paris sportifs, poker en ligne…). Il a fallu alors se mettre dans une position « d’entreprise apprenante » afin que l’ensemble des collaborateurs puissent s’approprier l’ensemble de ces changements majeurs. Selon Jean-Christophe Buvat, il ne peut y avoir de transformation réussie si l’ensemble des collaborateurs ne sont pas TOUS impliqués. L’approche privilégiée a été une approche communautaire avec un travail sur la sociologie des organisations. La stratégie de déploiement de la transformation a été par la suite très « virale ».

Isabelle Lamothe, en tant qu’auteure de « L’Éternité En Héritage : Enquête sur les secrets de la résilience des organisations », a rappelé en conclusion de cette première partie que la vie des entreprises avait toujours été rythmée par des transformations majeures : les guerres, les crises économiques, l’arrivée de nouvelles inventions…Les entreprises ont toujours du faire face au changement. Ce phénomène n’est donc pas totalement nouveau pour elles.

Quid des Key Success Factors de ces transformations ?

La stratégie de transformation du groupe Prisma Media est basée sur 3 grands axes majeurs : les hommes (« people first »), les audiences (il faut anticiper les volontés des lecteurs) et « l’ouverture » à ses pairs. Selon Philipp Schmidt, nous allons rentrer dans un monde d’alliance entre groupes, car il n’y aura pas assez de place pour tout le monde, les « petits » étant amenés à disparaître quel que soit le secteur économique. Selon lui, un des Key Success Factors est de laisser les collaborateurs s’approprier le changement une fois qu’un cadre a clairement été posé. Il faut rappeler dans un premier temps l’ADN de l’entreprise (« le cadre ») et ensuite laisser les salariés s’exprimer et surtout devenir forces de proposition sur ce sujet de la transformation.

Isabelle Lamothe a rappelé, qu’effectivement, il est très important de ne pas oublier quelles sont les racines profondes de l’entreprise. Il ne peut y avoir de transformation réussie si l’on ne tient pas compte des vraies valeurs et du passé de la société. Elle a également insisté sur le fait que les managers doivent avoir un vrai rôle de leader dans cette conduite du changement.

Du côté de La Française des Jeux, Jean-Christophe Buvat a souligné le fait que chaque plan de transformation doit être « designé » en fonction de chaque sujet. Selon lui, un des Key Success Factors est l’implication de la Direction et l’envie de casser les codes en mettant à la tête de ces chantiers des managers n’appartenant pas aux départements concernés. Le but : démontrer que les managers se doivent d’être avant tout des leaders !

Philipp Schmidt a abondé dans ce sens en expliquant le rôle primordial du middle management. Ce dernier doit être très impliqué. Il faut transmettre l’intelligence collective via des projets traverses. Chaque projet de transformation doit être co-construit. On n’impose pas la transformation aux collaborateurs ! Il faut donner un maximum de visibilité aux gens et les rassurer en permanence.

Les conditions afin que l’entreprise perdure ?

D’une façon synthétique, Isabelle Lamothe, a expliqué qu’il était nécessaire de suivre les 4 piliers suivants (indissociables) afin de faire perdurer son entreprise :

  • Innovation : avoir la capacité à faire bien aujourd’hui et à inventer ce que l’on va faire demain en adoptant de fait une posture « out of the box »
  • Frugalité : dépenser mieux en allouant les bons moyens aux bons endroits
  • Care : prendre soin de ses collaborateurs. Le collaborateur est « l’asset » le plus précieux de l’entreprise
  • Héritage : le dirigeant est porteur de l’histoire de l’entreprise. ll doit afficher une stabilité exemplaire et dessiner un mode de leadership orienté « résilience ». Elle aime à rappeler cette citation : « Il faut se rappeler du passé pour se souvenir que l’on peut mourir » ! 

Quelle est la valeur ajoutée de 2Spark dans ce processus de transformation ?

Chez 2Spark, nous garantissons le déploiement de la transformation au sein de très grandes organisations. Notre solution, permet de nous adresser DIRECTEMENT à l’ensemble des collaborateurs et rend ainsi possible la mise en place d’opérations d’envergure basées sur la multitude. Car, comme l’a expliqué Jean-Christophe Buvat : « il ne peut y avoir de transformation réussie si l’ensemble des collaborateurs ne sont pas TOUS impliqués » !

Envie d’en savoir plus sur notre dernier « Transformer Friday » ? Remplissez le formulaire et nous vous enverrons un lien avec l’ensemble des vidéos de cet événement !